Jeux vidéos : le rôle particulier des compositeurs de musique

© JENS BUTTNER / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

L'univers, souvent moqué, des jeux vidéos requiert beaucoup d'artistes, dont des compositeurs. Europe 1 est allée à la rencontre du compositeur français le plus connu au monde : Olivier Derivière. Compositeur pour des jeux vidéos cultes comme Alone in the Dark ou Assassin's Creed, il a récemment signé la bande originale de Dying Light 2, une superproduction du jeu vidéo au budget de plus de 30 millions de dollars. Le travail d'Olivier Derivière : faire que le joueur puisse ressentir ce qu'il se passe dans le jeu... même en fermant les yeux !

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

La musique sert de "guide" au joueur

Pendant trois ans, le compositeur s'est aventuré dans les niveaux de ce jeu post-apocalyptique pour en comprendre l'atmosphère et en créer la partition. Si l'ennemi approche, on doit le sentir venir grâce à la musique. Il compose depuis son studio, avec son piano face à un écran géant, mais aussi depuis les planchers des plus grands orchestres du monde. Olivier Derivière voit son rôle comme celui d'un "chef d'orchestre" qui dirigerait la partition pendant que le joueur évolue dans les niveaux. "On a prévu tout ce qui est en train de se passer... comme si on était devant un orchestre" explique-t-il au micro d'Europe 1.

Dans le monde du jeu vidéo, la musique a un rôle assez particulier, puisqu'elle sert de guide au joueur. Olivier Derivière revient la place de la bande son dans des jeux cultes comme Mario Bros : "Nintendo avait vraiment install...


Lire la suite sur Europe1