Jeux vidéo : pourquoi le rachat d'Activision-Blizzard par Microsoft est un tournant

·1 min de lecture

Du jamais vu dans le monde du jeu vidéo . Microsoft va racheter l'un des géants américains du secteur, Activision-Blizzard , qui possède des licences populaires chez les joueurs comme Call of Duty ou Candy Crush, pour près de 69 milliards de dollars. Une somme conséquente qui vient surpasser le précédent record, pourtant tout récent, de l'éditeur Take-Two qui annonçait la semaine dernière le rachat du spécialiste du jeu pour téléphone Zynga pour près de 13 milliards de dollars. L'américain Microsoft va donc débourser cinq fois plus pour devenir un acteur majeur de cette industrie, derrière le chinois Tencent et le japonais Sony.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Construire un Netflix du jeu vidéo

Dans son histoire, jamais Microsoft n'avait réalisé d'acquisitions aussi onéreuses. Mais il faut bien cela pour exister face à la concurrence. Avec ces rachats successifs, la stratégie est de construire une plateforme incontournable, un Netflix du jeu vidéo, grâce au "Game pass" qui permet de télécharger les jeux sur la console Xbox ou sur ordinateur.

Le rachat survient également alors qu'Activision traverse une période de turbulences depuis plus de six mois. Les accusations de sexisme, de harcèlement, de discrimination se succèdent : 40 salariés ont été licenciés, une quarantaine d'autres font l'objet de mesures disciplinaires. Le PDG semblait sur la sellette, il sera désormais encadré par le patron de la branche jeux vidéo de Microsoft.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles