Jeux vidéo : il engage des assassins virtuels pour aider son fils à décrocher

En Chine, un homme s'est attaqué à un problème grave : son fils de 23 ans, mordu de jeux vidéo, devait reprendre sa place dans la société. Tombé dans les mondes virtuels quand il était au lycée, le jeune Feng n'a jamais décroché. Une addiction telle que ses résultats scolaires en avaient largement pâti. Depuis, Xiao n'a surtout visiblement jamais gardé un travail longtemps, arguant qu'aucun n'était réellement intéressant. World of WarcraftDes assassins virtuelsM. Feng père, pour faire réagir son fils, a eu une idée assez insolite. Pas question de menaces de le chasser de la maison ou de lui couper les vivres : il fallait combattre le feu par le feu. Il a donc prospecté et a déniché d'autres joueurs qui ont été dûment payés pour endosser des rôles… d'assassins virtuels. L'histoire est surprenante autant dans ses rouages que dans sa conclusion. Car Feng junior s'est retrouvé nez à nez dans son jeu de rôle en ligne préféré (le nom n'a pas été donné) avec d'autres joueurs plus forts et plus expérimentés. Ils l'ont littéralement poursuivi pour le « tuer » à plusieurs reprises, jusqu'à ce que la victime demande à l'un de ses bourreaux pourquoi cet acharnement. Ayant reçu l'explication, le jeune homme a confronté son père et lui a signifié sa colère : « Je peux jouer, ou je ne peux pas jouer, cela n'a aucune importance. Je n'ai pas envie de prendre n'importe quel travail, je veux prendre le temps d'en trouver un qui me corresponde vraiment ». Le père aurait été soulagé de la prise de décision, mais aux dernières nouvelles, le fils habiterait toujours avec lui. L'histoire ne dit pas non plus si M. Feng a rappelé ses assassins virtuels.Une expérience sans doute peu concluanteLa BBC, qui rapporte également les faits, a interrogé le professeur Mark Griffiths de la Nottingham Trent University, expert en addiction sur les jeux vidéo. Il s'est montré dubitatif sur les conséquences (...) Lire la suite sur PCInpact.com

Jeux vidéo : il engage des assassins virtuels pour aider son fils à décrocher
Samsung explose ses bénéfices, portés par les Galaxy SIII et Note II
Comment les majors de la musique veulent coupler filtrage et Hadopi
Une sociologue pointe l?inefficacité des avertissements de la Hadopi

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.