Jeux paralympiques de Tokyo : quels enjeux pour les Français ?

·1 min de lecture

La France souhaite faire encore mieux que les 28 médailles remportées à Rio en 2016. Mardi, les Jeux paralympiques de Tokyo s'ouvrent au Japon. Et cette année, la délégation française vise 35 médailles pour intégrer le top 10 des nations paralympiques. Un objectif extrêmement ambitieux. Les Bleus seront portés notamment par la très polyvalente Marie-Amélie Le Fur, engagée en athlétisme sur le sprint, le 400 mètres, le saut en longueur et médaillée déjà à huit reprises depuis ses premiers Jeux à Pékin en 2008. 

Avec 138 athlètes, la France est engagée dans presque tous les sports. Les Français concourront dans 19 disciplines dont des nouvelles comme le badminton ou encore le taekwondo. Mais au-delà des médailles, il y a un enjeu essentiel pour l'avenir : créer un engouement populaire pour porter toutes les disciplines. "Nous avons à cœur de porter haut les couleurs du drapeau et de faire résonner quelques Marseillaises", affirme le tennisman Stéphane Houdet, porte-drapeau de la délégation.

"Ce sont des athlètes avant tout"

La secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, se réjouit également de la médiatisation des Jeux paralympiques de Tokyo, mardi matin sur Europe 1. "Ces para-sports peuvent être aussi spectaculaires, ce sont des nouveaux sports aussi que les citoyens du monde connaissent mal avec des performances parce que ce sont des athlètes avant tout", explique-t-elle.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles