Jeux Paralympiques: le drapeau afghan déployé lors de la cérémonie d'ouverture, mais sans athlètes

·2 min de lecture
Le drapeau de l'Afghanistan porté lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo le 24 août 2021. (Photo: YASUYOSHI CHIBA via Getty Images)
Le drapeau de l'Afghanistan porté lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo le 24 août 2021. (Photo: YASUYOSHI CHIBA via Getty Images)

C’est une image très symbolique. Le drapeau de l’Afghanistan a été déployé ce mardi 24 août lors du défilé des Nations de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques, dans le stade national de Tokyo.

Comme on a pu le voir sur les images diffusées par France Télévisions, ce sont deux hommes, des volontaires, qui ont foulé le stade: l’un avec un panneau sur lequel était écrit “Afghanistan” et le deuxième avec le drapeau rouge, vert et noir de l’Afghanistan.

Le président du Comité international paralympique, Andrew Parsons, avait déclaré lundi 23 août lors d’une conférence de presse que ce drapeau serait présenté en “signe de solidarité”.

Comme cela avait été initialement annoncé, les deux seuls athlètes de la délégation, Zakia Khudadadi et Hossain Rasouli, engagés en taekwondo, étaient toutefois absents. Ils n’ont pas pu se rendre à temps à Tokyo en raison de la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan et de la suspension des vols commerciaux dans le pays. Mais rien n’est encore perdu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En effet, selon nos confrères du Parisien et de ABC Australie, les deux sportifs ainsi qu’une cinquantaine d’autres ont été exfiltrés du pays, direction l’Australie, dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 août.

Interrogé lundi 23 août par Le Parisien, le comité international paralympique (CIP) disait ne pas avoir de nouvelles de la délégation. “Mais si par chance ils parvenaient à se rendre à Tokyo, ils seraient toujours en mesure de représenter l’Afghanistan”, ajoutait cette même source.

La chute de Kaboul aux mains des talibans le 15 août a précipité des milliers de personnes à l’aéroport Hamid Karzai, seule porte de sortie du pays, et plus de 53.000 personnes ont été évacuées par avion depuis juillet.

Ce pont aérien est toutefois en passe de s’achever si comme prévu, les États-Unis se retirent d’Afghanistan le 31 août.

A voir également sur Le HuffPost: Jeux Paralympiques 2021: Cette athlète afghane appelle à l’aide pour participer à la compétition

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles