"Les Jeux Olympiques appartiennent au passé" selon Konstantin Grigorishin, créateur de la Ligue internationale de natation

Jérôme Val
·1 min de lecture

Nouveau visage de la natation, la Ligue internationale de natation, l’ISL, est organisée jusqu’au 22 novembre à Budapest avec les meilleurs nageurs de la planète. Ce circuit a été créé par le milliardaire ukrainien Konstantin Grigorishin, un personnage détonnant. Franceinfo l’a rencontré à Budapest.

Franceinfo : vous avez dû revoir vos plans pour l’organisation de l’ISL cette année à cause de la pandémie. Finalement, toutes les épreuves se déroulent sur un même site à Budapest. Est-ce que cette formule vous convient ?

Konstantin Grigorishin : C’est une très bonne formule et je pense qu’on va s’en inspirer pour le futur. Et ce sera indépendant de la situation sanitaire. Nous allons réduire les déplacements des nageurs. Ils auront une vingtaine de manches à disputer tout au long de la saison. Nous allons organiser deux grosses sessions de courses après l’été. Nous sommes une ligue très jeune et nous avons besoin de promotion. C’est plus facile à faire quand les meilleurs nageurs sont regroupés sur un même lieu.

L’ISL est la seule compétition maintenue malgré l’épidémie de coronavirus. Est-ce que ça vous donne raison sur la viabilité de ce nouveau circuit ?

C’est difficile de dire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi