Jeux Méditerranéens 2022: Imane Khelif, la nouvelle star de la boxe algérienne

AFP - BUDA MENDES

L’Algérienne Imane Khelif a remporté la médaille d’or lors des Jeux méditerranéens à Oran. La jeune femme, vice-championne du monde en titre, est une véritable star en Algérie. Le Palais des Sports a fêté dignement l’enfant du pays.

De notre envoyé spécial à Oran,

Dehors, le soleil brûle la peau. Des centaines de personnes espèrent tout de même entrer au Palais des Sports pour assister à la finale de la boxeuse Imane Khelif.

Celle qui a décroché la médaille d’argent dans la catégorie des poids super-légers aux Championnats du monde féminin de boxe amateur 2022 à Istanbul est une véritable star ici. « C’est une femme qui nous représente. On se devait de venir ici la soutenir. Elle représente l’avenir de la femme algérienne », insiste avec émotion une jeune Oranaise, visiblement émue d’être là.

À l’intérieur, les combats s’enchaînent, la chaleur est insupportable, le public suffoque. Mais tout le monde est joyeux. Une jeune femme dans les tribunes avec son enfant dans les bras danse alors que la sono crache un morceau de Cheb Khaled, enfant d’Oran, l'un des chanteurs algériens les plus célèbres grâce à des titres comme « Didi », « Aïcha » et « C'est la vie ».

Les youyous pour Imane Khelif

« L’ambiance est incroyable », dit un jeune boxeur français venu voir les finales féminines au moment où l’hymne national retentit pour la jeune Roumaysa Boualem qui a battu la Turque Ayse Cagirir. Les youyous, qui manifestent une émotion collective lors de rassemblements, montent des tribunes. On agite les drapeaux et on frappe des pieds. Encore quelques minutes avant que la star de l’après-midi entre en scène.

« Imane Khelif est une fille très sympathique, elle a beaucoup d’humour », confie un préparateur physique algérien. « On vient la voir, car elle n’a pas l’occasion de combattre en Algérie, d’habitude on doit se contenter de la regarder à la télévision », raconte une handballeuse de l’équipe nationale algérienne. Après son titre de vice-championne du monde, Imane Khelif, 23 ans, avait été reçue par le président de la République. Elle avait obtenu la première médaille d’argent de l’histoire pour l’Algérie. Porte-drapeau de la délégation algérienne à Oran pour les Jeux méditerranéens, elle avait obtenu la cinquième place à Tokyo l’été dernier. Le président Abdelmadjid Tebboune avait souhaité ardemment sa réussite à Oran.

One two three viva l'Algérie scande le public

Peu avant 18 heures, short et maillot rouge, l’enfant du pays arrive enfin pour ce combat tant attendu face à l’Italienne Assunta Canfora. « One two three, viva l'Algérie ! » scande le public. L’ambiance est à son comble. On ne s’entend plus dans la salle. Tout le monde a son téléphone potable en main pour immortaliser l’évènement. Une banderole dans les tribunes l’annonce championne du monde, le vice a disparu.

Entre les deux premiers rounds, deux pigeons survolent le ring, le public crie de plus en plus fort. Fin du combat, le verdict tombe, Imane Khelif remporte un titre à la maison. La voilà qui salue son public à la manière d'un militaire aux quatre coins du ring, et s’en va fièrement sous les applaudissements.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles