Sa jeunesse, sa déco, son bureau : trois anecdotes sur Didier Raoult

·1 min de lecture

Un portrait constellé d’anecdotes et nourri aux meilleures sources. Les journalistes du Monde et de Elle, Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin couchent sur le papier l’histoire de Didier Raoult, ce médecin adulé par certains Français et décrié dans la communauté scientifique pendant la crise du coronavirus. Invitées dans Europe Midi, les deux écrivaines lâchent quelques confidences sur leur livre Raoult, une folie française, paru aux éditions Gallimard jeudi. 

Un bureau très présidentiel

"Il a toujours dit qu'il était le meilleur et n'a que mépris pour les non-spécialistes", glisse Marie-France Etchegoin à propos de Didier Raoult. Ce trait caractère, descellé par les deux journalistes, s’oppose aux amateurs du médecin. Une situation parfois compliquée à vivre pour lui. "C’est assez difficile pour lui de voir ces espèces de réactions totalement irrationnelles autour de lui", explique Marie-France Etchegoin.

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen tous les jours sur Europe 1 à 12h40 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Dans le bureau de Didier Raoult, des portraits de lui avec tous les présidents de la République qu’il a rencontrés sont accrochés au mur. "Il chercher la notoriété, la reconnaissant et les décorations", avance Ariane Chemin. La journaliste du Monde explique même que l’épidémiologiste a décroché le portrait où il pose avec Emmanuel Macron "parce qu’il n'a pas eu, lors de la dernière promotion de la Légion d'honneur, une médaille comme son ennemie Kar...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles