Les Jeunes avec Macron, succursale d'ex-socialistes au service de LREM, désignent leur chef

Alexandre Boudet
Sacha Houlié et Pierre Person sont deux des fondateurs des Jeunes avec Macron.

LREM - Cela ressemble beaucoup à l'organisation cadenassée de La République en marche (LREM). Un seul candidat était en lice pour prendre la direction des Jeunes avec Macron (JAM). Sous les applaudissements d'Édouard Philippe, d'une petite dizaine de ministres, des cadres LREM et de plusieurs dizaines de parlementaires, Martin Bohmert va être intronisé "délégué général" -le même titre que Christophe Castaner- au cours de la première Convention nationale du mouvement, organisée ce samedi 17 mars au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). 1600 personnes sont attendues.

A charge pour l'ingénieur de 29 ans passé par Centrale et Science Po de composer une équipe d'une vingtaine de membres au service "d'une jeunesse progressiste qui s'engage". Il sera supervisé par les fondateurs du mouvement qui garderont un droit de véto sur les orientations: Pierre Person et Sacha Houlié sont deux jeunes députés en vue tandis que Jean Gaborit travaille au service communication de l'Élysée et Florian Humez auprès de François de Rugy.

Une filière socialiste

Le point commun de tout ce jeune monde? Il vient de la gauche. Avant de lancer les JAM quand Emmanuel Macron n'était que ministre de l'Economie, ces "pas-encore trentenaires" militaient ensemble dans un courant du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) baptisé "La Relève". Quelques semaines après le lancement des JAM, ils ont aussi créé un think-tank, "La gauche libérale", qui marquait le credo du futur candidat à l'Elysée.

Ce parcours et cet organigramme issus des rangs socialistes n'est pas sans rappeler celui de LREM, dirigé par l'ancien député PS Christophe Castaner avec d'autres parlementaires ex-PS autour de lui comme Richard Ferrand ou François Patriat, chefs des députés et sénateurs macronistes. Deux ans et demi après sa création, les JAM assurent cependant que le CV des fondateurs n'est pas représentatif des 25.000 adhérents revendiqués; un chiffre à prendre avec des pincettes (comme pour LREM),...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages