Les jeunes, les femmes, les riches... Qui sont les Français les plus écolos?

ETUDE - Dans une étude parue ce mardi l’Insee s’est penchée sur les préoccupations environnementales des Français et sur l’inégale capacité des ménages à agir pour l’environnement. Et n’est pas le plus écolo celui qu’on croit…

ETUDE - Dans une étude parue ce mardi l’Insee s’est penchée sur les préoccupations environnementales des Français et sur l’inégale capacité des ménages à agir pour l’environnement. Et n’est pas le plus écolo celui qu’on croit…

Sur le constat, il y a un relatif consensus : 81 % des Français considèrent qu’une grande partie de ce que nous faisons dans la vie moderne nuit à l’environnement. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sonde régulièrement la sensibilité environnementale des ménages français.

Depuis suffisamment longtemps même pour établir un classement de nos préoccupations environnementales.  Entre 2010 et 2016, le réchauffement de la planète et la pollution de l’air se sont progressivement placés en tête des préoccupations environnementales des Français. Elles devancent désormais nettement les catastrophes naturelles et la pollution des milieux aquatiques. L’érosion de la biodiversité, quant à elle, progresse au point d’être passée devant l’augmentation des déchets ménagers.

Mais s’ils se disent sensibles à l’environnement, les Français agissent-ils en conséquence ? Et ont-ils d’ailleurs la même capacité à agir en faveur de l’environnement ? La réponse à ces deux questions constitue l’une des fiches des « Les acteurs économiques et l’environnement », dernier opus de la collection

Insee références, des panoramas que sort régulièrement l’institut sur des problématiques économiques et sociales.

Le niveau de vie ? Pas déterminant

Cette capacité des ménages à agir en faveur de l’environnement a été analysée à partir d’une enquête, réalisée en 2016, auprès de 4.258 personnes en France métropolitaine et en outre-mer.

Premier enseignement : le niveau de vie ne joue pas un rôle si important. « Des études antérieures ont laissé penser qu’il s’agissait du principal déterminant positif des pratiques environnementales, mais ce rapport était plus présumé que prouvé », explique Eric Pautard, sociologue au (...) Lire la suite sur 20minutes
Nicolas Hulot, critiqué par les écolos, va-t-il tenir un an au gouvernement?
Déception Hulot, faillite du parti EELV… Où en est l’écologie politique en France?
Journée mondiale du recyclage: «Il y a de l’or dans nos poubelles»
#Baslespailles: Et si on interdisait les pailles en plastique en France?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages