Les jeunes enfants victimes d’agression sexuelle n’ont pas de voix dans l’espace public

Bien que nous ne puissions qu'applaudir de telles prises de parole et les changements positifs qu'elles ont suscités dans divers milieux — dont les sphères du sport, de la culture et de l'éducation postsecondaire — ces prises de parole excluent une proportion non négligeable des victimes de violences sexuelles, c'est-à-dire les enfants. Malgré leur grande vulnérabilité, les enfants victimes d'agression sexuelle, particulièrement ceux et celles d'âge préscolaire, sont également peu représenté·e·s dans les travaux de recherche visant à documenter les conséquences d'un tel trauma. C'est que la majorité des études ont exploré les conséquences à l'âge adulte.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles