Jeunes arrêtés à Mantes-la-Jolie: la députée LREM Cendra Motin conteste avoir parlé de "fake news"

Paul Guyonnet
Sur BFMTV, Cendra Motin et Danièle Obono se sont invectivées au sujet de la vidéo montrant l'arrestation de jeunes à Mantes-la-Jolie.

POLITIQUE - Ce jeudi 6 décembre, alors que les manifestations de lycéens et les blocages d'établissements scolaires se sont multipliés, dans un pays qui vit déjà au rythme des rassemblements des gilets jaunes, une vidéo fait énormément parler. On y voit des dizaines de jeunes, âgés de 12 à 20 ans, les mains derrière la tête ou croisées dans le dos, en train d'être interpellés par les forces de l'ordre. La scène se déroule à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, et fait suite à des faits graves de violence aux abords d'un lycée de la ville.

Comme de nombreuses personnalités politiques, la députée La France insoumise de Paris Danièle Obono a réagi aux images. "Voici la France de Macron", écrit-elle dans un tweet. "Un État où le peuple subit quotidiennement la violence de la guerre de classe menée par l'oligarchie et où sa jeunesse est réprimée, humiliée, mise à genoux." Et d'ajouter: "Si les faits sont avérés, Christophe Castaner, Jean-Michel Blanquer et Édouard Philippe, cédez et partez'!"

Un message qui lui a été vivement reproché par la députée LREM de l'Isère Cendra Motin, avec qui Danièle Obono débattait ce jeudi soir sur le plateau de BFMTV.

L'élue de l'Isère a effectivement qualifié le tweet de la députée LFI de "fake news", l'invitant à lire ce qu'écrivait l'Agence France Presse au sujet de ladite vidéo. Or en l'occurrence, l'AFP a confirmé que les images étaient véridiques, et qu'environ 150 jeunes avaient bel et bien été interpellés à Mantes-la-Jolie, après avoir été mis les mains dans le dos ou derrière la tête, le temps d'être répartis entre les différents commissariats de la région.

Cendra Motin qualifiait-elle de "fake news" la séquence vidéo, comme le laissait entendre son affirmation sur BFMTV, ou bien cette expression...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post