Les jeunes étudiants se mobilisent pour lutter contre le Covid-19

Julie Kern, Rédactrice scientifique

La mobilisation des Français pour limiter la propagation du coronavirus prend des formes diverses : les couturières confectionnent avec patience des masques artisanaux, certaines entreprises détournent leur chaîne de fabrication pour produire des flacons de gels hydroalcooliques. De leur côté, les étudiants ne sont pas en reste, et ne manquent pas d’initiatives pour apporter leur pierre à l’édifice.

Les makers, cette communauté douée de ses mains, ont participé à de nombreux projets soutenus par leurs écoles. C'est le cas à l'EPITA et à l'ETNA, du groupe IONIS, qui forment des futurs ingénieurs et des architectes en numérique et informatique. Futura a interrogé quatre ingénieurs et informaticiens en devenir au sujet de leur investissement durant cette période de crise.

L'imprimante 3D est l'outil privilégié des makers pour concevoir des équipements de protection contre le coronavirus. © EPITA

Des visières imprimées en 3D pour les personnes exposées

À l’EPITA, Alexi Vandevoorde (promo 2022) a décidé de participer à la lutte contre le Covid-19 pour s’occuper, mais surtout pour se sentir utile. « J’ai commencé à voir du contenu vidéo sur Internet de makers du monde entier qui s'organisaient face au Covid-19. J'avais une imprimante, un peu de plastique et j'ai donc sauté le pas, » explique-t-il. Le futur ingénieur a utilisé des modèles déjà existants pour fabriquer des visières de protection en plastique.

Grâce à l’aide de l’EPITA, qui a fourni de la matière première en urgence, Alexi Vandevoorde a pu lancer sa production de visières de protection. « En vitesse de croisière et avec des paramètres standards, je suis à environ 40 minutes par visière sur une imprimante. Comme j'en ai désormais 4, on est à 4 visières toutes les 40 minutes ». Il en a déjà fabriqué plus de 900 destinées aux écoles et lycées de son secteur, mais aussi aux commerçants et aux personnels soignants.

L’ETNA soutient une initiative similaire. Plus de 300 visières ont été imprimées pour fournir les...

> Lire la suite sur Futura