Une jeune femme harcelée pour avoir défendu Mila, son compte Twitter suspendu

Par Valentine Arama
·1 min de lecture
Floriane Gouget, qui s’est exprimée ouvertement pour défendre Mila (en photo), subit un harcèlement sur les réseaux sociaux.
Floriane Gouget, qui s’est exprimée ouvertement pour défendre Mila (en photo), subit un harcèlement sur les réseaux sociaux.

Les vagues de haine dont Floriane fait l'objet correspondent étroitement à celles vécues par la jeune Mila, menacée de mort après avoir publié une vidéo sur Instagram dans laquelle elle avait vertement critiqué l'islam en janvier 2020. Et comme s'est arrivé à Mila, ce vendredi, le compte Twitter de cette étudiante a été momentanément suspendu par le réseau social selon une information du Point. En cause : sa photo de profil dans laquelle elle tient la une de Charlie Hebdo, consacrée aux republications des caricatures de Mahomet. En fin de matinée, Floriane a reçu un message de Twitter lui indiquant que son compte « enfreignait » les règles du réseau social et que sa photo de profil relèverait d'une « imagerie haineuse ».Le réseau social a finalement rétabli le compte de la jeune femme dans l'après-midi.

Comme Mila, Floriane s'est vu suspendre son compte Twitter de manière injustifiée. Comme Mila, elle est depuis plusieurs mois victime de raids numériques. En novembre dernier, Mila publiait une nouvelle vidéo sur son compte TikTok, dans laquelle elle critiquait ses détracteurs et l'islam. Comme en janvier 2020, elle a été très vite victime de graves menaces à son encontre. Sur Twitter, elle raconte qu'elle reçoit des messages faisant allusion à la mort de Samuel Paty, le professeur assassiné le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine.

Floriane Gouget, 17 ans et lycéenne à l'époque, décide de la défendre par l'intermédiaire d'une vidéo qu'elle publie sur son com [...] Lire la suite