Jeune femme bosniaque torturée : cinq membres de la famille expulsés

Vendredi 23 octobre, les parents d'une jeune Bosniaque de 17 ans ont été condamnés à huit mois de prison ferme pour avoir violenté et tondu leur fille en août dernier. Musulmane, elle avait fugué avec son petit ami, un Serbe chrétien âgé de 20 ans. La condamnation de ses parents, prononcée à Besançon (Doubs), a entraîné une expulsion immédiate. "Cette expulsion du territoire national fait suite aux comportements inadmissibles de cette famille", écrit Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, dans un communiqué. Ils ont été remis aux autorités de Sarajevo En réalité, les parents n'avaient pas de droit d'asile et étaient déjà sous le coup d'une expulsion depuis décembre 2019. Selon leur avocate, ils n'ont contesté ni l'ordre de quitter le territoire, ni la sanction pénale. Transférés avec leurs quatre autres enfants, ils ont été remis aux autorités de Sarajevo, en Bosnie, leur ville d'origine. Leur fille est quant à elle placée sous protection judiciaire et hébergée dans un foyer d'accueil.