Jeune femme attaquée par ses chiens dans l'Essonne: sa famille donne des nouvelles rassurantes

·2 min de lecture
Une jeune femme a été mordue à plusieurs reprises par ses deux chiens à Montgeron. - BFM Paris
Une jeune femme a été mordue à plusieurs reprises par ses deux chiens à Montgeron. - BFM Paris

876450610001_6284972414001

Mercredi soir, après l'attaque de ses chiens, une jeune fille de 18 ans avait été transportée entre la vie et la mort à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Elle se trouvait en arrêt cardio-ventilatoire. Mais les dernières nouvelles se veulent rassurantes. Sa famille a fait savoir que ses jours n'étaient plus en danger.

Intervention de la police nécessaire

L'attaque a eu lieu dans le jardin de la maison familiale, située à Montgeron dans l'Essonne. La victime, accompagnée de ses cousines mais sans ses parents, jouait avec ses chiens, de type Staffordshire. C'est l'arrivée d'un ami, qui a sonné à la porte, qui aurait déclenché le drame.

"Nassima elle était au sol et elle criait", a déclaré aux équipes de BFMTV Sam, la cousine de la victime. "J'ai été jusqu'à mettre mes mains dans la bouche du boxer."

Les trois cousines de la jeune femme ont donc tenté de stopper les chiens, en vain. Prévenue par les voisins, la police est intervenue. Les forces de l'ordre ont dû avoir recours à leurs armes pour mettre hors d'état de nuire les chiens.

Mordue à la gorge, la victime a été transportée entre la vie est la mort à l'hôpital. Ses cousines ont également été prises en charge psychologiquement.

Un rappel nécessaire des règles

"Certains de ces chiens n'étaient même pas identifiés, j'ai l'impression qu'ils n'avaient pas été l'objet d'évaluation de dangerosité potentielle et donc la mairie n'était manifestement même pas informée de la présence de ces chiens", détaille à BFMTV Thierry Bedossa, vétérinaire.

Sylvie Carillon, la maire (LR) de Montgeron a, toujours au micro de BFMTV, tenu à rappeler les règles en vigueur concernant les chiens pouvant présenter une certaine dangerosité. "Porter des muselières, comme faire des déclarations, comme ne pas faire d'élevage à domicile. Ce sont des règles qui sont à respecter" insiste-t-elle.

Une enquête a été ouverte pour blessures volontaires aggravées, pour déterminer les conditions du drame. Les chiens ont quant à eux été capturés.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles