Une jeune Britannique devient mère en s'inséminant elle-même avec un kit en ligne

Devenir maman était, pour Bailey Ennis, un désir profond, ancré depuis bien des années dans son esprit. A 24 ans, l’anglaise originaire du sud de Londres n’était pourtant pas prête à s’engager dans une relation amoureuse de long terme pour accomplir son souhait.

Ne voulant plus attendre, la jeune femme a choisi de prendre son destin en main, recourant à une méthode de conception bien moins traditionnelle, en vue d’accéder à ce statut de maman tant désiré.

Trouver le bon donneur

« Je voulais être maman depuis mon adolescente » déclarait Bailey Ennis au journal Daily Mail. « Mais en tant que lesbienne, j’ai toujours su que cela devrait se faire par insémination artificielle » indiquait-elle, ajoutant « Je n’avais pas envie d’être en couple. Je voulais juste avoir un bébé ». En 2021, Bailey commence à sérieusement envisager la perspective de devenir mère. Pour cela, elle parcourt des profils sur des sites Web de donneurs de sperme afin de choisir son donneur, cherchant une personne avec beaucoup d’expérience et, surtout, en bonne santé. « Je ne cherchais pas de caractéristiques particulières. Je voulais juste quelqu’un de confiance et en aussi bonne santé que possible » notait-elle. Bailey trouve finalement un homme au « dossier médical sain et qui avait été donneur pour deux autres couples LGBTQ auparavant ». Elle le contacte par WhatsApp et organise une rencontre avec son potentiel donneur.

Une insémination artificielle à

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Trois vacanciers s'écartent de la route en voiture, deux y laisseront leur vie
Le calvaire d'une ancienne résistante de 98 ans… qui a poireauté 24 heures aux urgences
Après 12 ans de souffrances, il reçoit un diagnostic atroce qui lui laisse des regrets dévastateurs
"Je suis allé voir plus près..." : un adolescent fait une découverte traumatisante dans un buisson
Affaire Gabby Petito : le cliché crève-cœur de son père un an après sa mort, "ils ont gagné hier"