Sur les jets privés, Galtier et Mbappé soutenus par la droite

Photo
THOMAS COEX / AFP

THOMAS COEX / AFP

Éric Ciotti et Bruno Retailleau photographiés lors du meeting de Valérie Pécresse à Paris le 14 mars (illustration)

POLITIQUE - Une réponse ironique, un rire gras et un tollé qui a tout de suite fait réagir la classe politique. Après sa sortie dispensable au sujet de l’utilisation de l’avion pour des courtes distances, le coach du PSG Christophe Galtier s’est attiré une avalanche de critiques, tout comme son attaquant Kylian Mbappé.

Accusés par la gauche et le gouvernement de faire preuve d’une indécente légèreté à l’heure où l’exécutif appelle les Français à la « sobriété » pour affronter les défis énergétiques et climatiques qui s’annoncent, les deux mis en cause ont obtenu, ce mardi 6 septembre, le soutien de la droite.

« Humour » et « leçons de morale »

« On a le droit à un peu d’humour dans ce monde », a relativisé sur RTL le député LR Éric Ciotti, évoquant « une polémique un peu stérile » au regard « de la gravité du sujet ». Même son de cloche pour son adversaire à la présidence du parti de droite, Bruno Retailleau.

« Quelle hypocrisie de conspuer Christophe Galtier et Kylian Mbappé pour un trait d’humour un peu maladroit et de trouver normal les immenses stades réfrigérés construits pour la Coupe du Monde au Qatar », a tweeté le patron des sénateurs LR, qui fustige une « police de la pensée » dont seraient victimes les intéressés.

Une lecture de la situation qui fait office de position officielle pour Les Républicains, puisque le message de Bruno Retailleau a également été partagé par le compte du parti. Député LR du Pas-de-Calais, Pierre Henri-Dumont a pour sa part critiqué les remontrances exprimées publiquement par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra.

« Quand on est incapable d’organiser convenablement une finale de Ligue des Champions, il vaut mieux éviter de donner des leçons de morale… », a-t-il tweeté, en référence au fiasco du Stade de France (qui n’a absolument aucun rapport avec les sujets énergétiques ou climatiques).

À l’extrême droite, le maire RN de Perpignan a également dénoncé la polémique ciblant Christophe Galtier et son attaquant vedette. « Le PSG est une entreprise privée qui gère ses fonds comme il l’entend », a réagi Louis Alliot sur franceinfo. Et le candidat à la présidence du Rassemblement national d’ajouter : « Ce n’est pas parce que vous allez arrêter les jets privés du Paris Saint-Germain que vous allez avoir une économie d’énergie drastique pour le pays ».

À voir également sur Le HuffPost : Macron appelle à la « sobriété volontaire » pour faire face à la crise énergétique

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi