Le jet stellaire d'une protoétoile disséqué par Hubble

·1 min de lecture

Les observations menées avec des télescopes depuis des décennies nous ont confirmé que les étoiles naissaient bien par effondrement gravitationnel dans des nuages moléculaires poussiéreux denses et froids depuis des milliards d’années dans la Voie lactée. Le processus est cependant complexe et pas aussi bien compris qu’on le voudrait.

On sait tout de même qu’à un moment de l’effondrement dans de tels nuages, se forme un cœur dense et chaud en équilibre sous l’effet de sa pression. Tant que ce cœur dense continue à accréter de la matière du nuage et que les réactions thermonucléaires classiques des étoiles, comme celles dites de la chaîne proton-proton ou du cycle CNO ne s’allument pas parce que la température au cœur de l’astre n’a pas atteint les millions de degrés nécessaires, on parle d’une protoétoile. Elle peut déjà être entourée d’un disque protoplanétaire.

La théorie des protoétoiles a été développée initialement, en particulier au cours des années 1950/1960, par le grand astrophysicien japonais Chushiro Hayashi (1920-2010).

Chushiro Hayashi a apporté une contribution significative au modèle αβγ (Alpher-Bethe-Gamow) de la nucléosynthèse du Big Bang en montrant que la production de paires électron-positron devait être prise en compte, ce qui a conduit à une meilleure valeur pour l'abondance initiale de l'hélium dans l'Univers. Hayashi a été l'un des pionniers de la modélisation de l'évolution stellaire dans les années 1950 et 60 et il est surtout connu pour ses modèles de formation d'étoiles et d'évolution de la séquence pré-principale. Il a étudié également la formation du Système solaire, de la terre et de son atmosphère. © Sonoma State University
Chushiro Hayashi a apporté une contribution significative au modèle αβγ (Alpher-Bethe-Gamow) de la nucléosynthèse du Big Bang en montrant que la production de paires électron-positron devait être prise en compte, ce qui a conduit à une meilleure valeur pour l'abondance initiale de l'hélium dans l'Univers. Hayashi a été l'un des pionniers de la modélisation de l'évolution stellaire dans les années 1950 et 60 et il est surtout connu pour ses modèles de formation d'étoiles et d'évolution de la séquence pré-principale. Il a étudié également la formation du Système solaire, de la terre et de son atmosphère. © Sonoma State University

Aujourd’hui, des instruments comme le télescope Hubble nous montrent de nombreuses protoétoiles, notamment parce que dans les phases pré-stellaires de ces objets, tant que la protoétoile est encore entourée d’une enveloppe de matière s’accrétant sur elle via son disque protoplanétaire, on constate l’existence de

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles