Jet de banane et harcèlement : Lewis Hamilton se confie sur le racisme qu’il a subi à l’école

Abaca

La scolarité est parfois une étape difficile pour les enfants. Harcèlement, brimades, nombreux sont les élèves à avoir eu une enfance compliquée. Mais si vous ajoutez à cela du racisme, cela peut vite virer au cauchemar. C’est ce qu’a vécu le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton, comme il l’a confié dans le podcast On Purpose, mis en ligne ce lundi 23 janvier. "J’ai commencé à être harcelé à l’âge de six ans. Dans mon école, j’étais l’un des trois seuls enfants de couleur et des gars plus grands, plus forts, me harcelaient très souvent", a-t-il confié en préambule sur cette période qu’il considère comme "la plus traumatisante et difficile" de sa vie. "Les coups tout le temps, les choses que l’on jetait sur moi, comme des bananes, et des gens qui utilisaient le mot en N (nègre) en toute tranquillité, des gens qui me traitaient de demi-sang, et ne pas savoir quelle était ma place : pour moi, c’était très difficile", a-t-il poursuivi, selon des propos rapportés par nos confrères du Parisien.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi