#Jesuismaltraitante : l'appel d'Anna Roy, sage-femme, pour plus de moyens dans les hôpitaux

·1 min de lecture

C'est un appel solennel adressé à Emmanuel Macron et Olivier Véran que lance lundi sur Europe 1, Anna Roy, sage-femme, autrice du podcast Europe 1 Studio "Sage-Meuf" et chroniqueuse à la Maison des maternelles sur France 4. Elle demande une sage-femme pour chaque femme qui accouche. Et dénonce les maltraitances qui découlent de la surcharge de travail actuelle. Maltraitance dont elle-même s’est rendue coupable. 

Anna Roy rappelle les conditions de travail des sages-femmes à l'hôpital : des gardes de 12h, durant lesquelles elles doivent s’occuper en même temps de 3 à 4 femmes qui accouchent, sans compter les urgences…

C’est à la suite de la réalisation du 7e épisode du podcast dédié à la naissance côté sage-femme, qu’elle a une prise de conscience. Dans cet épisode, son confrère Adrien Gantois, le président du Collège national des sages-femmes, se confie sur une garde traumatisante au cours de laquelle il a laissé seule une femme seule accoucher de son enfant mort. Et au moment de publier un post instagram pour faire la promotion de cet épisode sur les réseaux sociaux, tout remonte. Anna se souvient d’une garde où elle aussi a maltraité.

"C’est moi qui ait été maltraitante"

"Ce jour-là, j'accueille un joli couple. Ils ont la trentaine, adorables. J'avais envie de les accompagner même s'il y avait un boulot fou. Mais vite la situation se complique", se souvient Anna Roy. "Je pose le monitoring et je tombe sur un rythme cardiaque fœtal très pathologique. Je vois rapidement que ça...


Lire la suite sur Europe1