Jesta Hilleman se confie sans tabou sur ses erreurs de maman

·1 min de lecture

Jesta Hillmann semble être la plus heureuse des mamans. Elle le prouve régulièrement sur les réseaux sociaux et dans l'émission de TFX, Mamans et célèbres. Les téléspectateurs ont ainsi pu découvrir grâce au programme sa seconde grossesse. Depuis, un petit Adriann est né le 11 février 2021, comblant la candidate de télé-réalité de bonheur ! La maman de deux enfants semble fascinée par son nouveau bébé. Le 24 février dernier, elle écrivait sur Instagram : "Petite merveille aux yeux bleus ! L’opposé de Juliann qui avait les yeux et les cheveux noirs à la naissance. C’est incroyable ce que la génétique peut nous apporter ". Jesta Hilleman est aussi une maman qui ne cache rien à ses fans. Comme des millions de femmes, elle a choisi de nourrir ses enfants au sein et le fait savoir. Très active sur les réseaux sociaux, celle qui compte 1,5 million d’abonnés sur Instagram a encore prouvé sa franchise ce lundi 15 mars avec de nouvelles stories sur son compte.

La jeune femme s'est confiée sans tabou en vidéo sur ses erreurs de maman concernant l’allaitement. "L'erreur qu'on a faite avec Juliann, c'est qu'on le mettait au sein à chaque fois qu'il pleurait. Vu qu'il pleurait tout le temps, il passait sa journée au sein. On ne savait jamais quand il voulait manger ou être rassuré. Ça fait partie de l'allaitement à la demande. Mais quand c'est comme ça, le souci, c'est qu'il sait qu'il y va tout le temps donc il mange un peu, il s'arrête, il remange, il s'endort...", a expliqué la candidate (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Apolline de Malherbe absente de la matinale de RMC : elle donne de ses nouvelles en direct
Quotidien privé de Koh-Lanta ? La production répond aux propos d’Etienne Carbonnier
Prince Philip opéré du cœur : le mari d'Elizabeth II est sorti de l'hôpital après un mois
Meghan Markle : cette étonnante interdiction de la Couronne lors des visites de sa mère en Angleterre
Patrick Poivre d'Arvor était-il conscient de ses actes ? Une de ses supposées victimes en est persuadée