"J'espère que cette dynamique va durer": Rima Abdul-Malak se réjouit du retour des Français au cinéma

Rima Abdul Malak - AFP
Rima Abdul Malak - AFP

"Les Français reviennent au cinéma" s'est réjouie Rima Abdul-Malak sur RTL ce mercredi. Après un mois de septembre marqué par une baisse historique de la fréquentation des salles obscures - avec seulement 7,38 millions d'entrées enregistrées selon le CNC - la ministre de Culture a annoncé un retour du public au cinéma en octobre.

"Ce mois-ci, les salles obscures ont enregistré 14 millions d'entrées en moyenne. C'est deux fois plus qu'au mois de septembre. C'est le meilleur chiffre depuis le début de l'année", a-t-elle indiqué au micro de RTL.

"Un élan nouveau"

Un retour au cinéma notamment porté par les vacances de la Toussaint mais aussi par le succès du nouveau film de Cédric Jimenez, Novembre et du biopic Simone - Le voyage du siècle, qui ont tous les deux dépassé le cap du million d'entrées en salles.

"Pour un bon film, on se déplace pour le voir sur grand écran. Cette émotion-là est inégalée. [...] On reprend un élan nouveau. J'espère que cette dynamique va durer jusqu'à la fin de l'année", a-t-elle ajouté.

Campagne de promotion

Rima Abdul-Malak est également revenue sur l'un des principaux point de la crise du cinéma: le prix des places. Un montant d'en moyenne 7 euros lorsque l'on prend en compte les tarifs réduits, jeunes et famille.

"Il y a énormément de salles qui font des tarifs réduits et bien sûr quand on est un actif qui n'a aucune réduction, on peut payer jusqu'à 14, 15 euros. On incite les salles à faire une politique tarifaire la plus généreuse possible", a-t-elle précisé.

Pour faire perdurer ce retour en salles, le Centre national du cinéma et la Fédération nationale des cinémas français, associés au ministère de la Culture, ont lancé fin octobre une campagne de promotion pour booster les entrées. Baptisé "On a tous une bonne raison d'aller au cinéma", ce spot publicitaire qui doit durer un mois énumère plusieurs points positifs à retourner au cinéma.

Article original publié sur BFMTV.com