"J'espère que les 48 heures ne seront que 48 heures" : l'angoisse des Français coincés au Royaume-Uni à cause du Covid-19

franceinfo
·1 min de lecture

Dimanche 20 décembre, c'est "la douche froide" pour Hortense. "J'apprends que je suis bloquée et que je ne peux pas repartir". Son billet d'Eurostar est annulé, la France ayant décidé de suspendre les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni jusqu'au 23 décembre en raison de la présence sur le sol britannique d'une nouvelle souche du Covid-19. Hortense devait repartir lundi matin en France après avoir passé le week-end chez sa soeur à Londres. Mauvaise surprise donc, pour cette mère de famille qui aimerait être chez elle pour Noël. "J'ai immédiatement essayé de prendre d'autres trains. J'ai heureusement réussi à prendre une réservation pour mercredi matin. Donc, j'espère que les 48 heures ne seront que 48 heures et qu'effectivement, je pourrai rentrer à Paris mercredi matin."

Se faire tester : une course contre la montre

Un test PCR pourrait aussi s'avérer obligatoire pour les retours. Le gouvernement incite les Français coincés au Royaume Uni à le réaliser dès maintenant. Encore faut-il pouvoir le faire. "Tous les centres sont même pris d'assaut. Un gros rush. Mais c'est quand même possible de se faire tester, raconte Hortense. En tout cas, moi, j'ai réussi à avoir un rendez vous."

La (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi