Jennifer Aniston se confie sur son infertilité et son combat pour devenir mère

Jenifer Aniston dans The Morning Show sur Apple TV+. - Apple
Jenifer Aniston dans The Morning Show sur Apple TV+. - Apple

Jennifer Aniston révèle dans les colonnes de la revue Allure avoir mal vécu sa trentaine et sa quarantaine, à cause de la pression constante des tabloïds, qui médiatisaient chacune de ses histoires d'amour. Une pression que la star de Friends vivait d'autant plus mal qu'elle essayait alors "de tomber enceinte", confie-t-elle.

"C'était un sacré défi de tomber enceinte. Et toutes ces années de rumeurs autour de ma vie privée, c'était vraiment difficile. J'ai fait des fécondations in vitro, j'ai bu du thé chinois, j'ai tout fait", ajoute la comédienne, qui précise avoir "zéro regret".

"J'aurais donné n'importe quoi si quelqu'un m'avait dit, 'congèle tes œufs, rends-toi ce service.' Ce n'est pas quelque chose auquel on pense. Donc je suis dans cette situation aujourd'hui. C'est maintenant passé. C'est terminé."

"Je n'ai plus rien à cacher"

Jennifer Aniston dénonce aussi la cruauté des médias à son égard, qui l'accusait "d'être égoïste" et "de ne s'intéresser qu'à sa carrière": "Comme si Dieu avait interdit à une femme d'avoir du succès et de ne pas avoir d'enfant."

Elle dément ainsi la rumeur que Brad Pitt, son premier mari, l'a quitté parce qu'elle ne voulait pas avoir des enfants: "C'est un mensonge." Et d'ajouter:

"Je n'ai plus rien à cacher à présent. J'ai passé tellement d'années à protéger cette histoire de fécondation in vitro. Je suis très protectrice de cette partie de ma vie, parce qu'il y a si peu de choses que je peux garder juste pour moi."

"Le monde crée sans cesse des histoires qui ne sont pas vraies. Donc je vais dire la vérité. J'ai l'impression de sortir d'hibernation. Je n'ai plus rien à cacher", conclut la comédienne.

La star du Big Bang Theory Kaley Cuco a salué sur Instagram le geste de Jennifer Aniston: "Vous ne savez jamais ce que les gens traversent comme épreuve dans leur vie privée... Arrêtez d'essayer de deviner et de les juger!"

Article original publié sur BFMTV.com