"Jeanne" : un film de Bruno Dumont sur la Pucelle d'Orléans porté par une bouleversante actrice de dix ans

Lorenzo Ciavarini Azzi

Jeanne est la suite de Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc – interprété par la même comédienne, Lise Leplat Prudhomme. On est en 1429, en pleine de Guerre de Cent ans, l’héroïne a déjà délivré la ville d'Orléans. Et s’apprête à mener bien d’autres combats, dont la bataille de Paris, malgré l’opposition du roi. La Pucelle d’Orléans dérange, la défaite de Paris lui coûtera cher, son arrestation, le procès de Rouen, le bûcher.

Voici pour l’histoire. Que respecte Bruno Dumont, du moins pour la chronologie, fidèle à la pièce de Charles Péguy dont il s’est inspiré. Mais ce qu’il filme, c’est surtout le récit d’une jeune fille habitée par la grâce qui lui confère sa force : une conviction solide qui la rend inflexible (les scènes représentant son intransigeance face aux clercs au procès sont éloquentes).

Acteurs non professionnels

L'opiniâtreté à toute épreuve de Jeanne se lit dans son regard perçant, merveilleusement saisi par le cinéaste. Epoustouflante Lise Leplat Prudhomme. A ses côtés, une foule d’acteurs pour la plupart inconnus (à l’exception notable de Fabrice Luchini, excellent et grave en Charles VII), des "gueules" comme Dumont sait en trouver et valoriser à la manière d'un Pasolini.


Pour nourrir son récit, le cinéaste du Nord s’appuie aussi sur les lieux : ainsi les étendues de dunes (cadre récurrent de son œuvre), enveloppent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi