«Jeanne Dielman 23, Quai Du Commerce, 1080 Bruxelles» est-il le plus grand film de tous les temps ?

© DR

C'est un marronnier... décennal. Depuis 1952, le magazine de cinéma «Sight and Sound», lié au British Film Institute - l'équivalent de notre Cinémathèque française - sonde critiques, personnalités du cinéma, réalisateurs pour établir le top 100 des plus grands films de tous les temps. En 1952, c'est «Le Voleur de bicyclette» de Vittorio De Sica qui avait triomphé, avant une longue période de domination de «Citizen Kane» d'Orson Welles (de 1962 à 2012). En 2012, coup de tonnerre : «Sueurs froides» d'Alfred Hitchcock remplaçait le chef d'oeuvre d'Orson Welles... Mais que dire, alors, du résultat de cette année, totalement imprévisible et ébouriffant. C'est un film de plus de trois heures réalisé en 1975, sans doute inconnu du grand public non cinéphile qui a trusté la première place : «Jeanne Dielman 23, Quai Du Commerce, 1080 Bruxelles» de la réalisatrice franco-belge Chantal Akerman.

Un panel de 1639 personnes

Déjà précisons deux choses importantes : la première, peut-être la plus importante c'est que «Jeanne Dielman 23, Quai Du Commerce, 1080 Bruxelles» est un film d'une incroyable modernité, longtemps invisible, qui raconte le quotidien d'une femme (Delphine Seyrig, sublime), contrainte de se prostituer pour survivre. L'oeuvre, âpre, figure dans la liste des films préférés de réalisateurs aussi divers que l'Américain Todd Haynes, le jeune cinéaste belge Lukas Dhont ou encore le Palestinien Elia Suleiman (source LaCinetek). Ce n'est donc pas un film qui arrive en tête c...


Lire la suite sur ParisMatch