Les Jeanne d'Arc des temps modernes

C’est l’histoire de Jeanne d’Arc bien sûr. Mais c’est aussi celle d’innombrables résistantes d’Afrique, d’Asie et d’Europe, à commencer par Boadicée, reine des Bretons, la « Vercingétorix anglaise » qui massacre des milliers de Romains avant de voir son armée anéantie par les 14e et 20e légions en l’an 61.

Six siècles plus tard, une autre femme prend les armes contre les envahisseurs dans les Aurès. La Kahena, reine berbère, dirige la résistance contre les Arabes qu’elle vainc par deux fois avant de perdre une dernière bataille contre les Omeyyades en 693. Mais la « sorcière » qui ne régna que cinq ans est restée un mythe pour les Berbères… comme Wanda chez les Polonais. La légendaire princesse de Cracovie a préféré se jeter dans la Vistule plutôt qu’épouser un prince allemand.

Les sœurs Trung se sont elles aussi donné la mort en se précipitant dans une rivière au début de notre ère. Ces deux reines vietnamiennes, à la tête d’escadrons de femmes guerrières, avaient pourtant réussi à libérer le nord du Viet Nâm du joug chinoispendant deux ans. Mais elles succombèrent finalement sous le poids d’une immense armée chinoise en 43 après J.-C.

L’Afrique matriarcale s’est fait une spécialité de résistantes qui empruntent à Jeanne d’Arc des caractéristiques emblématique. Kimpa Vita, la prophétesse qui se révolte contre le roi du Congo soumis aux missionnaires portugais, invente une nouvelle Eglise où le Christ et les saints sont noirs. Elle reconstruit la capitale délaissée par le souverain (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les Hébreux se sont-ils installés en Égypte ?
Codes secrets : des histoires qui dépassent la fiction
Comme faire parler des lieux déroutants ?
Égypte : des voleurs ont tenté de dérober une énorme statue de Ramsès II
Nouvel An Chinois : histoire et signification du symbole des animaux du zodiaque