«Jean-Vincent Placé et moi n’avons rien à faire dans le même parti»

Daniel Cohn-Bendit répond au sénateur d’Europe Ecologie-les Verts qui l’accuse de vouloir s’allier aux sociaux-libéraux.

Président du groupe écologiste au Parlement européen et cofondateur d’Europe Ecologie-les Verts (EE-LV), Daniel Cohn-Bendit va sortir en février un petit livre intitulé Pour en finir avec les partis politiques ?, réflexions d’un apatride sans parti. En attendant, il répond au sénateur EE-LV Jean-Vincent Placé, qui l’accuse de travailler à une alliance des sociaux-libéraux en Europe. Et juge les premiers mois du nouveau pouvoir.

Que répondez-vous à Jean-Vincent Placé, qui se dit plus à gauche que vous ?

Comme toujours, ce que fait Placé, c’est de se positionner pour le prochain congrès d’EE-LV. Ce qui l’intéresse, c’est sa position dans le parti. Et, dans la débilité politique qui existe en France, un congrès dans un parti de gauche, ça se gagne par la gauche. S’il avait lu le livre que j’ai écrit avec Guy Verhofstadt (1), il ne pourrait pas dire ce qu’il affirme. Mais, comme d’habitude, il s’est arrêté à l’étiquette en voyant que Verhofstadt est président du groupe des libéraux au Parlement européen.

Mais êtes-vous un social-libéral et lui un homme de gauche ?

Placé est dans la tradition souverainiste de la gauche française, ce qui le met sur le même plan que Chevènement ou Mélenchon. Selon lui, il y aurait une spécificité française de justice, de régulation, d’impôts, de services publics. Comme si seule la gauche française défendait ces valeurs dans le monde. Quelle suffisance ! A chaque fois qu’il ouvre la bouche, le sénateur Placé, et sa pseudo-radicalité, confirme que lui et moi n’avons rien à faire dans le même parti.

Que vous inspire le virage «écosocialiste» de Jean-Luc Mélenchon ?

La modernité de l’écologie ne consiste pas à ressasser en permanence les dogmes traditionnels de la gauche traditionnelle. L’écosocialisme est respectable, mais il appartient déjà au passé, car il porte l’idée que l’écologie ne peut se faire que par une (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Repères. Daniel Cohn-Bendit/Jean-Vincent Placé
Ayrault : la taxe de 75% censurée par les sages «sera rétablie»
Les vœux de Hollande : donner de l'espoir en moins de dix minutes
Un local UMP vandalisé dans le XIIIe arrondissement de Paris
Une vidéo satirique allume le feu entre socialistes et communistes
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.