Jean Servais Somian, designer ivoirien : "C'est à l’Afrique de former ses futurs artistes"

·2 min de lecture

Jean Servais Somian est un designer ivoirien qui a fait du bois de coco sa plante de prédilection. Bancs, armoires, bars… L'artisan creuse les troncs de coco – qui peuvent atteindre huit mètres de long – pour les transformer en meubles et objets design. Il travaille aussi des pirogues qui deviennent des banquettes et sofas. Pour le designer, la création artistique africaine est en train de s’imposer, mais elle n’est pas une fin en soi. "On doit nourrir les jeunes africains avec ce que l’on sait faire. Il faut qu’il reste des traces écrites."

"Dans toutes les formes d’art qu’on propose sur le continent, il faut écrire des livres, débattre, être visibles dans les bibliothèques. C’est toute la société africaine qui a la responsabilité de former les jeunes. Les artistes, les enseignants, les élites… On doit faire ce boulot-là."

Après plusieurs expositions en Europe, Jean Servais Somian décide de rencontrer son public dans son pays natal et ouvre son showroom en 2018 à Grand Bassam, d’où il est originaire. "Les Ivoiriens s’intéressent beaucoup à ce qu’on fait. C’est un combat, une éducation, donc on continue de surprendre, de proposer. Les choses sont en train de changer dans le bon sens". Il sait que la prochaine génération d’artistes pourrait avoir plus d’opportunités, à condition de dépasser les effets de mode . "Aujourd’hui on est trop dans l’image. Il y a des coups de projecteur en ce moment sur les artistes africains, bien sûr c’est une bonne chose. Mais le plus important, c’est la compréhension, la matière grise. Sinon, tout ça ne sera qu’éphémère, et c’est ce que je ne veux pas. C'est à l'Afrique de former ses jeunes, pas aux autres."