Jean Sarkozy : Le fils de l’ex Président n’est pas confirmé à l’université

L’Université de Créteil a fait savoir qu’elle n’avait pas encore reçu de demande la part de Jean Sarkozy afin d’être professeur de TD. Le juriste va-t-il faire marche arrière?

Les étudiants en droit de Paris-Est Créteil devront peut-être revoir leurs espoirs à la baisse. Eux qui espéraient avoir comme chargé de travaux dirigés Jean Sarkozy, fils de l’ancien Président, ne savent plus vraiment qui croire. En début de semaine un de leurs camarades diffusait sur Twitter une photo de la liste des présumés professeurs de l’année avec le nom de Jean Sarkozy. Une information aujourd’hui contestée par l’université elle-même.

Dans un communiqué adressé à la presse, l’établissement explique qu’à ce jour "la direction des ressources humaines de l’Upec n’a pas reçu de dossier au nom de Jean Sarkozy”. Et pour cause, le recrutement n’est pas encore terminé. C’est l’université elle-même qui a proposé que le jeune homme intègre son corps professoral mais la demande doit passer par plusieurs niveaux. Le secrétariat du Doyen de l’Université de Créteil a informé le Lab d’Europe 1 que l’annonce faite par les médias en début de semaine n’est que “du blablabla, c’est la blogosphère actuelle”.

Mais, ultime rebondissement dans l’affaire: Phillipe Dupichot, responsable de cours à Créteil a confirmé l’embauche du fils de Nicolas Sarkozy. Il se réjouit du recrutement du jeune juriste dont il garde le souvenir d'un "étudiant remarquable". Les étudiants de cette université sont donc à l'heure actuelle, à quelques jours du début de leurs cours, comme nous, dans le doute le plus complet.



Retrouvez cet article sur gala.fr

Jean Sarkozy : Le fils de l’ex Président n’est pas confirmé à l’université
Jean Sarkozy ce pédagogue
Jean Sarkozy, un retour en fanfare
Jean Sarkozy papa pour la deuxième fois
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.