Jean Rottner, l'ancien président de la Région Grand Est, rejoint le secteur privé après sa démission surprise

© PATRICK GELY/SIPA

Une reconversion surprise. Dix jours après sa démission de la présidence de la Région Grand Est pour des « motifs familiaux », Jean Rottner s'apprête à rejoindre le secteur privé. Dans un communiqué publié ce vendredi, le cabinet de conseil et promoteur immobilier Réalités annonce « l'ouverture à l'été 2023 de sa Direction régionale Grand Est. Elle sera dirigée par Jean Rottner qui, après avoir quitté la vie publique, rejoint l'aventure entrepreneuriale », indique la société sur son site internet.

Une réaction dénoncée par les élus de la Région

Ce nouvel emploi a fait réagir les élus de tous bords de la Région Grand Est qui dénonce une reconversion trop rapide. « Je peux comprendre que quelqu'un quitte la vie politique pour un impératif familial, et dans ce cas il faut bien gagner sa vie. (...) Mais cette annonce vient un peu vite, ce qui laisse penser que c'était déjà conclu depuis un certain temps. Il utilise le réseau qu'il a acquis dans ses fonctions publiques pour aller servir une organisation privée qui a des rapports avec les collectivités, c'est une définition du pantouflage », a réagi Eliane Romani, la cheffe des écologistes au conseil régional.

Lire aussi - Le LR Julien Aubert : « Fondamentalement, je ne crois pas à l’union des droites »

Pour démissionner, Jean Rottner « a évoqué des motifs familiaux que je ne connais pas donc c'est délicat d'émettre un jugement », a commenté Laurent Jacobelli, élu du groupe Rassemblement National. « Mais changer de président en co...


Lire la suite sur LeJDD