Jean-Roch s’indigne contre le silence du gouvernement sur les discothèques

·1 min de lecture

La crise sanitaire a mis en difficulté bien des entreprises, dont les clubs, fermés depuis mars 2020. En juin dernier, déjà, Jean-Roch tirait la sonnette d’alarme dans C’est que du kif sur C8 : « Je suis discothèque, vous devez soutenir les discothèques », implorait-il. Dix mois plus tard, la situation n’a pas changé : le gouvernement a annoncé une réouverture prochaine des bars et restaurants, mais n’a pas communiqué sur les clubs. Ce 30 avril, le fondateur des clubs VIP Room a confié sa colère sur BFM TV : « Depuis un an et demi, personne ne parle des clubs. Le parent pauvre de la profession, ce sont les discothèques et les clubs, qui ne sont jamais protégés, jamais conseillés, jamais encadrés, jamais accompagnés. » Jean-Roch assure que les gérants de discothèque ont respecté les mesures sanitaires, sans que cela change quoi que ce soit : « Il y a eu une deuxième vague, une troisième vague. Pourtant, les clubs étaient fermés. On ne peut pas tenir les clubs pour responsables, s’est-il agacé. Je ne comprends pas aujourd'hui pourquoi les clubs sont ignorés complètement alors qu'ils ont participé complètement à sortir de cette crise. »

La crise sanitaire est une véritable crise économique pour tout le secteur, qui souffrait déjà avant la Covid-19 : « Trop de clubs ont disparu avant cette crise Covid. Aujourd’hui, pendant la crise, de nombreux ont mis la clé sous la porte. Si le gouvernement ne fait pas quelque chose, il n'y aura plus de métier de nuit, plus de discothèques, plus (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Jean-Luc Reichmann : son émouvant hommage à Yves Rénier le jour de ses obsèques
PHOTO Sylvie Ortega énervée contre Loana : pourquoi elle n’a « pas de pitié » pour elle
PHOTO Clara Morgane dévoile sa poitrine : les internautes s’enflamment !
Zac Efron a-t-il vraiment eu recours à la chirurgie esthétique ? Un chirurgien brise le silence
David Mora (Scènes de ménages) : premier fou rire de sa fille, les internautes fondent