Jean Reno (Cold Blood Legacy - La mémoire du sang sur Canal+) : "Je ne regarde jamais en arrière !"

·1 min de lecture

Jean Reno, inoubliable interprète, pour Luc besson, de Leon et d’Enzo Molinari dans Le Grand Bleu, retrouve les faveurs du grand écran avec le thriller Cold Blood Legacy – La mémoire du sang. Dans ce premier film du scénariste Frédéric Petitjean (Meurtres à Rouen, Nos plus belles vacances…), l’acteur de 72 ans campe un tueur à gages très recherché. Après s’être acquitté d’une dernière mission, il goûte une retraite solitaire au bord d’un lac isolé dans le grand Nord-Américain. Une jeune femme (Sarah Lind) grièvement blessée après un accident de moto-neige vient trouver refuge dans son chalet… Télé Loisirs.fr avait rencontré le comédien lors de la sortie du film.

Ça faisait un petit moment qu’on ne vous avait pas vu tenir un flingue… Le film d'action, c’est un genre que vous retrouvez avec plaisir ?

Jean Reno : Non pas plus qu’un autre. Un film c’est un film. Il faut faire le travail, faire croire à ce qu’on raconte, c’est tout.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce film-là ?

J.R. : Ce film, on le portait depuis très longtemps, mais il a été difficile à monter. On a tourné en anglais car finalement les productrices ont trouvé de l’argent à Kiev, en Ukraine. C’est là que ça a été tourné d’ailleurs, dans les Carpates. Les paysages sont à tomber par terre. Il faut dire que le directeur de la photo est Thierry Arbogast, un chef opérateur formidable, qui a beaucoup de talent. J’aime beaucoup l’histoire qui est racontée, mais surtout le huis-clos entre les deux personnages. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Programme TV : les films à voir en famille à la télé du 26 décembre au 1er janvier
Mort de Claude Brasseur : la date des obsèques du comédien dévoilée
Exclu. Olivier Baroux va de nouveau diriger Kad Merad en 2022 et lui a réservé un drôle de rôle...
Omar Sy (Le prince oublié, Canal+) : "Je viens de tellement loin…"
Gal Gadot en Cléopâtre : l'actrice de Wonder Woman répond à la polémique