Jean-Pierre Pernaut recadré par Nicole Belloubet ? Cette fake news qui a agité les réseaux sociaux

Ce vendredi 24 avril, Jean-Pierre Pernaut aurait été épinglé par Nicole Belloubet, ministre de la Justice, après poussé un coup de gueule contre les mesures de confinement dans le JT de TF1. Comme comme l'a fait savoir RTL ce lundi 27 avril, il s'agissait en réalité d'une fausse information provenant d'un compte parodique. Explications.

Jean-Pierre Pernaut a été victime d'une fake news malgré lui... Ce vendredi 24 avril, le présentateur du 13 heures de TF1, connu pour son franc-parler, a poussé un coup de gueule contre le gouvernement à la fin du journal présenté par Jacques Legros. Il a en effet donné son avis, pour le moins tranché, sur les mesures de déconfinement : " Tout cela paraît incohérent, comme les masques interdits en pharmacie mais autorisés chez les buralistes. Comme les fleuristes fermés pour le 1er mai mais les jardineries ouvertes. Comme les cantines bientôt ouvertes mais les restaurants toujours fermés", a-t-il déclaré, passablement agacé. Et de conclure : "Tout cela donne le tournis".

Le compte Twitter "Le journal de l'Élysée" n'a pas tardé à s'emparer de cette "affaire". Quelques heures après la prise de parole du journaliste de TF1, on a pu lire ce message sur le réseau social : "Alerte info : pour Nicole Belloubet, les propos de Jean-Pierre Pernaut peuvent 'faire l'objet d'une sanction pénale'. Il est inadmissible qu'en France, un présentateur télé puisse impunément critiquer le pouvoir en place", aurait déclaré la ministre de la Justice. Un tweet qui, sans surprise, a fait vivement réagir sur la toile. Mais comme l'a fait savoir RTL ce lundi 27 avril, Nicole Belloubet n'a en réalité jamais menacé Jean-Pierre Pernaut. En observant cette page de plus près, on comprend vite que "Le journal de l'Élysée" est un compte parodique.

En effet, à côté du nom de ce

Retrouvez cet article sur GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :