Jean-Pierre Pernaut droit dans ses bottes : il dénonce une absurdité

·1 min de lecture

Avec l’arrivée du froid, la météo se met enfin à l’heure d’hiver. Les paysages de Val d’Isère sont désormais recouverts de blanc. La Fédération internationale de ski a alors donné son feu vert à la région, ce mardi 1er décembre, pour accueillir la Coupe du monde de ski. Les épreuves de vitesse hommes, une descente et un super-G, se tiendront alors les 12 et 13 décembre prochains. Dans son journal de 13h, ce même jour, Jean-Pierre Pernaut l’a annoncé aux téléspectateurs. Le présentateur en a profité pour pointer du doigt une contradiction liée à la pandémie de la Covid-19.

“L’hiver revient enfin en montagne. Les températures ont dégringolé. Il a commencé à neiger comme ici, regardez, à Val d’Isère en Savoie. On commençait à désespérer. Enfin un peu de blanc dans le paysage, comme dans les Pyrénées d’ailleurs. Ça commence aussi en Auvergne”, s’est d’abord réjouit le journaliste. Cependant, les passionnés de ski ne pourront pas chausser leurs skis pour profiter de la neige. “Au Val d’Isère, curieusement, on n’a pas le droit de skier. Mais la Coupe du monde du ski, elle, aura bien lieu les 12 et 13 décembre”, a-t-il ironisé. Avant de poursuivre : “La neige a alors ’un goût amer’ dans les stations à qui le gouvernement interdit toujours d’ouvrir les remontées mécaniques.” Cette année, les amoureux de la montagne devront se contenter de contempler.

Les annonces de Jean Castex, prononcées ce jeudi 26 novembre, ont en effet abattu les stations de sports d’hiver. En raison de la pandémie (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - « Jean-Marie Bigard est fou » : Gérard Jugnot ne l'épargne pas
VIDEO - Alexandra Lamy "menacée" et "harcelée" : Marlène Schiappa sort de ses gonds
VIDÉO - Emmanuel Macron « humilie ses ministres » : l’autre visage derrière le séducteur
VIDÉO - Jean-Marie Périer sans tabou raconte son expérience du viagra
Beatrice d'York : comment la fille de Sarah Ferguson s'est imposée dans la Firme