Jean-Pierre Fabre-Bernadac, le militaire derrière la tribune des généraux, a dirigé le service d'ordre du FN

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Jean-Pierre Fabre Bernadac (ici dans le studio de Sud Radio le 19 avril 2021), le militaire à l'origine de la tribune des ex-généraux confirme avoir dirigé le service d'ordre du FN (Photo: @SudRadio)
Jean-Pierre Fabre Bernadac (ici dans le studio de Sud Radio le 19 avril 2021), le militaire à l'origine de la tribune des ex-généraux confirme avoir dirigé le service d'ordre du FN (Photo: @SudRadio)

POLITIQUE - Qui sont-ils, quels sont leurs réseaux? Depuis la parution de leur tribune aux accents insurrectionnels le 21 avril dernier dans le magazine ultraconservateur Valeurs Actuelles, plusieurs anciens généraux de l’armée française se retrouvent au coeur du débat public.

Après Florence Parly, la ministre des Armées, qui les a menacés de sanctions, c’est le chef du gouvernement, Jean Castex qui a fustigé ce mercredi une “initiative contraire à tous nos principes républicains.” Le tout en égratignant Marine Le Pen pour sa “récupération politique inacceptable” après qu’elle a enjoint les signataires du texte à la rejoindre.

Il faut dire que depuis la publication de la tribune, soixante ans jour pour jour après la tentative de putsch contre le général de Gaulle, l’exhumation du passé, parfois politique, de ces militaires montre la proximité de certains avec l’extrême droite. Le haut gradé, décrit par VA comme étant à “l’initiative” de ce texte, Jean-Pierre Fabre-Bernadac indique même avoir dirigé le DPS, le service d’ordre du Front national, ancêtre du Rassemblement national.

Honneur, Fidélité et “strings de l’armée rouge”

Précisément, l’homme qui se présente sur son site “Places d’armes” comme un ancien officier de l’Armée de Terre et de la Gendarmerie a été le chef de ce service entre 1993 et 1994 selon les informations de L’Essor de la gendarmerie, reprises depuis par Le Canard enchaîné. “C’est exact, mais je n’ai fait que de la sécurité, pas de politique, pas sur les listes”, précise-t-il ce me...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.