Jean-Pierre Bacri et Joe Biden : l'émotion à travers l'histoire de deux grands hommes

·1 min de lecture

Quel est le thème des programmes du jour ?

Un souffle d’émotion, cette sensation qui vous cueille au moment où vous ne vous y attendez pas.

Comme dans ce documentaire diffusé sur Arte et consacré à Joe Biden.

Portrait d’un homme persévérant, qui a toujours cru qu’il avait une chance d’accéder à la présidence. Et ce malgré les épreuves de la vie. Joe Biden, c’est l’histoire d’un homme cerné par la mort. Sa femme et sa fille décèdent en 1972 dans un accident de voiture. Ses deux garçons sont gravement blessés. Et c’est depuis l’hôpital qu’il prête serment après son élection au Sénat. Son fils Beau, devenu sénateur, est décédé en 2015, des suites d’une tumeur au cerveau. Joe Biden, lui, encaisse les coups. Se forge une sorte de carapace, tout en développant une empathie à l’égard de ses électeurs. Une empathie qui a sans doute joué un rôle important dans cette élection.

L’émotion est toujours là, nichée en nous depuis deux jours, depuis la mort de Jean-Pierre Bacri.

Sa voix a de nouveau inondé nos écrans, son regard malicieux aussi. Ce mercredi soir, il revient avec sa moustache pour un de ses plus beaux films, "Le goût des autres" dont il a signé le scénario avec Agnès Jaoui. Il est monsieur Castella, dans son costume de patron un peu beauf, amoureux de sa prof d’anglais, une comédienne intello incarnée par Anne Alvaro. Vous connaissez la scène où elle lui apprend à dire "the". Eva Roque avait oublié à quel point ce film est une merveille d’intelligence et d’émotion. A quel point...


Lire la suite sur Europe1