Jean-Paul Rouve : son grand regret lors des funérailles de Claude Brasseur

·1 min de lecture

Mardi 29 décembre se tenaient les funérailles du comédien Claude Brasseur, décédé le 22 décembre dernier à l'âge de 84 ans. Une cérémonie sobre, célébrée en l'église Saint-Roch à Paris, au cours de laquelle le fils de l'acteur, Alexandre Brasseur, a rendu un bouleversant hommage à celui qui laisse d'ores-et-déjà un grand vide dans le coeur des français et dans le cinéma hexagonal. Pour l'épauler dans l'épreuve, lui ainsi que sa mère Michèle Cambon, celui qui incarne Alex dans Demain nous appartient sur TF1, a pu compter sur le soutien de ses proches, comme son ex-compagne et ses deux enfants, Louis et Jeanne. De nombreux anonymes avaient également fait le déplacement pour cet ultime adieu à Claude Brasseur, ainsi qu'une poignée de personnalités, à l'instar du cinéaste Fabien Onteniente, qui avait offert au comédien le rôle de l'"attachiant" Jacky Pic dans sa saga Camping, de Jean Benguigui, de la comédienne Nicole Calfan, de Danièle Thompson, de l'acteur Daniel Russo, ou Jean-Paul Rouve.

Le Parisien rapporte que l'acteur des Tuche est apparu "bouleversé" pendant l'office et qu'il aurait rapidement quitté les lieux à l'issue de la cérémonie. Dans le registre de condoléances, il a simplement écrit : "Mon copain", accompagné d'un cœur. Et ce mercredi, sur Instagram, Jean-Paul Rouve a témoigné d'un profond regret quant aux funérailles du comédien légendaire, avec qui il partageait l'affiche du thriller policier Légitime défense, en 2010. En story sur le réseau social, il a partagé (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Frédérique Bel : "famille de canons", son tendre cliché avec ses soeurs fait craquer ses fans
Pollyanna (Disney+) : du roman au film, tout sur l'héroïne à la joie de vivre communicative
Cinéma : le bilan de la fréquentation des salles en 2020 est tombé, et il est catastrophique !
Frank Capra, il était une fois l'Amérique (Arte) : pourquoi il faut voir ce documentaire sur ce grand metteur en scène
Selfie (Canal +) : trois raisons de regarder cet étonnant film à sketchs sur un phénomène de société