Jean-Paul Ier, un pape au règne éclair béatifié au Vatican

© Leemage via AFP

Pape seulement 33 jours avant de décéder brutalement, Jean-Paul Ier sera béatifié ce dimanche au Vatican. Un règne éclair, mais auquel le pape François s'identifie beaucoup. S'il est béatifié, c'est parce qu'un miracle se serait produit grâce à lui : "un enfant guéri de façon inexpliquée", explique le vaticaniste Bernard Lecomte au micro d'Europe 1.

Il était surnommé le pape au sourire. Et il sera béatifié ce dimanche matin au Vatican. Il s'agit de Jean-Paul Iᵉʳ, le dernier pape italien décédé seulement 33 jours après le début de son pontificat. Un règne éclair, qui inspire malgré tout le pape François. Jean-Paul Iᵉʳ ressemblait beaucoup à François. Jésuite comme lui, il se voulait très simple.

Un enfant guéri "de façon inexpliquée"

"Son caractère le porte d'abord à visiter les pauvres, à recevoir les uns et les autres, à parler simplement. Il n'avait pas son pareil pour parler aux enfants, il leur expliquait des trucs, c'était sympathique. C'est vous dire s'il a laissé l'image d'un homme très humain, très chaleureux et très simple", souligne Bernard Lecomte, vaticaniste et auteur de biographies sur les papes.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Jean-Paul Iᵉʳ est décédé brutalement d'un infarctus. La possibilité de le béatifier, de l'ériger comme modèle pour les catholiques, l'étape avant la sainteté, est étudiée depuis plusieurs années. "Ce sont des paroissiens de Buenos Aires, en Argentine, qui ont fait savoir à Rome qu'un enfant avait été guéri de façon inexpliquée. C'est ça la définition du miracle, parce que sa famille avait prié Jean-Paul Iᵉʳ. On a eu saint Jean-Paul II, on a eu saint Jean XXIII, on aura probablement saint Jean-Paul Iᵉʳ." Sur les 50 dernières années, trois papes sont ainsi devenus saints.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - "Arrêtons de montrer les muscles pendant que les gens souffrent": le message de paix prononcé par le pape François lors de la messe de Pâques