Jean-Paul Hamon, (président de la Fédération des médecins de France) : "Il n'y a pas de panique !"

"Ce confinement devait se faire, c'était une prudence élémentaire. Il n'y a pas de panique." commence le médecin. Tout en listant les différents cas qui ont été dépistés en France, Jean-Paul Hamon poursuit : "Il n'y a aucune raison de paniquer." Plus difficile à gérer en Chine "S'ils ont construit des hôpitaux c'est qu'ils en avaient besoin. Et il y en aura d'autres." constate Jean-Paul Hamon au sujet de l'épidémie. "Les Chinois savent que c'est une maladie extrêmement contagieuse, on ne maitrise pas une population de cette taille-là comme on maitrise des populations qui arrivent au compte-gouttes en France ou en Europe. Les Chinois ont des raisons d'être inquiets mais en même temps ils prennent des mesures." finit d'analyser le président de la Fédération des médecins de France.