Jean Paul Gaultier : il dit adieu à la Haute Couture, "ce sera mon dernier défilé"

La Haute Couture, c'est fini. Jean Paul Gaultier l'a annoncé vendredi 17 janvier 2020 dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, ce sera son "dernier défilé". Le grand couturier français fera ses adieux aux podiums, mercredi 22 janvier 2020, au Théâtre du Châtelet, à l'occasion d'"une grande fête. Ça va se terminer très tard je crois" prévoit-il. En effet, la date sera mémorable à bien des égards : le créateur fêtera également ses 50 ans de carrière. "Tu dois venir, tu ne peux pas manquer ça", a prévenu le styliste. Si l'on ne connaît pas encore le programme du spectacle, quelques noms de célébrités qui y participeront ont déjà fuités dans la presse. D'après Le Figaro, Miss France et Miss Univers 2016 Iris Mittenaere fera partie des heureuses élues. Depuis leur rencontre lors de l'élection Miss France, l'adepte de la marinière et la reine de beauté sont très proches.

⋙ Jean-Paul Gaultier prépare un show déluré pour les Folies Bergères

Que les fans du flamboyant créateur se rassurent, ce n'est pas pour autant la fin de Gaultier Paris. L'homme qui a habillé Mylène Farmer, Madonna ou encore Sheila n'en a pas fini avec le spectacle. "J'ai un nouveau concept" confie-t-il dans sa vidéo. Interviewée par RTL, Arielle Dombasle, très proche amie du couturier, s'est livrée à quelques confidences sur le sujet. La chanteuse pense qu'"au lieu de faire des défilés, il va faire des choses qui ressemblent plus à des comédies musicales. Il est toujours d'une telle invention et d'une telle acuité. C'est quelqu'un de résolument contemporain, toujours à la pointe de la mode et de la modernité" , a-t-elle déclaré.

L'homme de 67 ans se lancera-t-il dans la création de revues de cabaret? Un autre couturier de la même génération, Thierry Mugler (devenu Manfred Thierry Mugler), avait choisi d'emprunter ce chemin en quittant la couture pour créer des spectacles de music-hall en Allemagne. Quoi qu'il en soit, Jean Paul Gaultier n'en a pas fini de nous surprendre!

À lire aussi : Iris Mittenaere

(...) Cliquez ici pour voir la suite