Jean-Noël Barrot sur les régionales : "En Ile-de-France, le Modem souhaite être en première ligne"

·1 min de lecture

Vous avez présenté ce samedi après-midi aux militants du MoDem des mesures d'urgence face au Covid-19. Quelles sont-elles?
Sans attendre l'élection régionale, il nous faut faire face à l'urgence. Il y a des orientations que nous voudrions voir adoptées dans les prochaines semaines et les prochains mois. La première urgence est la lutte contre la solitude qui progresse à grande vitesse en raison du contexte sanitaire. Un jeune francilien sur 4 souffre d'isolement. Nous voulons en faire une priorité pour l'Ile-de-France avec un grand plan régional de lutte contre l'isolement. Il viendrait en soutien à des initiatives associatives : les colocations solidaires et intergénérationnelles, les chantiers participatifs, l'autopartage solidaire... La deuxième urgence est bien évidemment l'emploi. Avec 180.000 emplois détruits à cause du Covid, la région est l'une des plus brutalement touchées par la crise. Nous proposons que la région réduise ses délais de paiements de 30 à 15 jours pour donner un bol d'air à toutes les entreprises avec lesquelles elle travaille. Et qu'elle accompagne le déploiement de 10.000 services civiques et le recrutement de 15.000 demandeurs d'emploi supplémentaires en alternance. En soutien au secteur culturel, nous défendons aussi la mise en place d'un chèque d'éducation artistique à destination des lycéens et étudiants.

Avant les régionales?
Absolument.

Ce qui est fait actuellement par la majorité n'est donc pas suffisant?
Face à la crise que nous sommes en t...


Lire la suite sur LeJDD