Jean-Michel Blanquer visé par des menaces de mort : il appelle à "l'apaisement"

·1 min de lecture

Entre le couvre-feu, le reconfinement, et les différentes mesures prises restreignant les libertés des Français, nombre de ministres ont reçu des menaces, parfois de mort, et des commentaires faisant l'apologie du terrorisme sur les réseaux sociaux. Jean-Michel Blanquer n’y fait pas exception. Invité de Léa Salamé sur France Inter ce lundi 2 novembre, le ministre de l’Éducation a confirmé qu’il en recevait également mais a refusé de se poser en victime, préférant appeler à "l'apaisement".

"Je reçois des menaces, c'est évident. Mais je ne préfère pas en parler trop. Je pense que c'est important qu'on soit dans une ambiance d'apaisement. On ne peut pas donner le pouvoir d'inquiéter à toute personne qui, derrière son écran, se livre à ça", a déclaré Jean-Michel Blanquer sur France Inter. Il a également appelé à faire preuve "d'unité" afin de créer une "atmosphère de paix", plus que nécessaire aujourd'hui.

Outre les menaces, Jean-Michel Blanquer doit en plus faire face à différentes polémiques, au sujet de tensions supposées au sein du gouvernement, notamment entre lui et Olivier Véran, ou directement liées à son ministère de l'Éducation nationale. Mi-septembre, ses propos sur les tenues des jeunes filles au collège ou au lycée ont été mal perçus. "Il suffit de s’habiller normalement et tout ira bien", avait-il déclaré, sans vraiment placer de curseur sur la jauge de la normalité… Et depuis quelques jours, c'est le port du masque à l'école dès 6 ans qui ne plait pas aux parents d'élèves. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Julien Doré interpelle Arnaud Montebourg… qui le compare à Emmanuel Macron
Le prince Charles privé de son petit-fils Archie depuis 12 mois : son gros coup de blues
VIDEO - Vianney révèle les raisons de son étrange lubie look
Ségolène Royal « déçue » : son tacle bien senti à Jean Castex
Leila Kaddour très émue : cet hommage de Nagui qui l'a bouleversée