Jean-Michel Blanquer veut des établissements spécialisés pour les élèves polyexclus

1 / 2

Jean-Michel Blanquer veut des établissements spécialisés pour les élèves polyexclus

De plus, Jean-Michel Blanquer, qui livrera ses conclusions dans un mois, n'a pas fermé la porte à une suspension ou une suppression des prestations sociales.

Jean-Michel Blanquer était l’invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi matin sur BFMTV. Et s'il a été surtout question de la lutte contre le harcèlement scolaire, le ministre de l'Education nationale a été interrogé sur les violences récentes dans des établissements scolaires.

Ainsi, l'adolescent qui avait menacé sa professeure et avec une arme factice à Créteil et son amis qui a filmé la scène ont été exclus. Sur notre antenne, Jean-Michel Blanquer s'est dit favorable "à des établissements pour recevoir les polyexclus", soit des élèves exclus à de multiples reprises de leur collège ou de leur lycée. 

"Il existe déjà des choses mais on peut faire plus pour les élèves les plus difficiles", estime le ministre de l'Education nationale. 

Pour lutter contre les absences à l'école mais aussi face aux incivilités, Jean-Michel Blanquer qui livrera ses conclusions dans un mois, n'a pas fermé la porte à une suspension ou une suppression des prestations sociales.

"Je crois à la convergence famille-école, insiste le ministre. Nous avons tous des droits et des devoirs". 

Cette sanction potentielle n'est pas nouvelle et revient à chaque nouvelle agression. Dès 2012, le député UMP du Loiret, Claude de Ganay proposait de sanctionner les parents pour les actes de leurs enfants. Une sanction financière vue comme dissuasive. Cet amendement faisait partie d'un projet de loi sur la refondation...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi