Jean-Michel Blanquer : sa proximité avec Emmanuel Macron agace

·1 min de lecture

Jean-Michel Blanquer est bien décidé à ne pas répéter les erreurs du passé. Avant le premier confinement, il avait annoncé que les écoles ne fermeraient pas avant qu’Emmanuel Macron n’affirme le contraire le soir même à la télévision. Un énorme désaveu, et pourtant, entre les deux hommes les relations seraient toujours au beau fixe. Le ministre de l’Éducation s’est distingué cette fois-ci par sa discrétion, concentré sur l’organisation du retour en classes après les vacances de la Toussaint, marqué par un protocole sanitaire renforcé et l’hommage rendu à Samuel Paty. Sa prudence permet d’éviter une nouvelle cacophonie avec le chef de l’État dont il serait toujours très proche. Ce dont il n’hésiterait pas à se vanter quitte à énerver certains de ses collègues.

« Il est plutôt à se la jouer ‘moi et le Président’ », révèle un ministre ce mardi 10 novembre dans les colonnes de Libération, avant de s’agacer : « Ok, mais entre lui et le Président, il y a quand même un Premier ministre ! » « À un moment, Castex va devoir faire un acte d’autorité », poursuit dans le quotidien un conseiller. Le statut de « chouchou » de Jean-Michel Blanquer auprès d'Emmanuel Macron s’était fait sentir au moment des rumeurs au sujet du remaniement au début de l’été. Il aurait été pressenti pour devenir ministre de l’Intérieur avant que le poste ne soit finalement confié à Gérald Darmanin. Vexé par ce camouflet, il aurait demandé et obtenu les services de deux nouvelles secrétaires d’État selon le Canard (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Juan Carlos : sa petite-fille Victoria impliquée malgré elle dans un nouveau scandale
Sophie Davant si fière de sa fille : elle lui donne un coup de main
VIDÉO - Laeticia Hallyday en fait-elle trop avec Jalil Lespert ? « Qu’elle arrête de s’afficher »
Cyril Féraud : comment la mort de son père a changé sa manière de vivre
Brigitte et Emmanuel Macron : comment la Première dame protège leur intimité à l’Elysée