Jean-Michel Blanquer prêt à en découdre : cette petite phrase qui en dit long

Aux manettes du plus gros point de discorde concernant le déconfinement, Jean-Michel Blanquer, qui avait d'autres ambitions politiques avant que l'épidémie de coronavirus ne vienne tout chambouler, ne compte pas abandonner le navire. Manches retroussées, il entend réussir le déconfinement des écoles et permettre à l'année scolaire de se poursuivre dans les meilleures conditions possibles. Sûr de lui, il avait dévoilé en plein milieu de l'Assemblée les pistes de travail pour le retour en classes. Une initiative qui n'avait pas vraiment plu à Édouard Philippe. Mais, deux jours plus tard (jeudi 23 avril), les annonces surprises de l'Élysée sont venues confirmer que le ministre de l'Éducation nationale disait vrai.

"Le président avait demandé aux ministres leur copie pour mardi. Il a été le bon élève du président", confie-t-on en coulisses, selon une source du Parisien. Un bon élève qui se sent ragaillardi par la confiance apparente du chef de l'État. Mais même sans cela, Jean-Michel Blanquer se dit prêt à tous les combats, à en croire une petite phrase qu'il répète souvent : "J'ai plus de cicatrices que de peau."

Il faut dire que le ministre en a pris des coups entre la réforme des retraites et la réforme du baccalauréat. Il était en pleine bataille pour permettre aux nouvelles épreuves du bac de se tenir comme il faut quand le coronavirus a mis un stop net à tout. Jean-Michel Blanquer a dû parer à l'urgence de la situation et a décidé que, cette année, l'examen final de Terminale

Retrouvez cet article sur GALA

Le prince Harry tente de se rabibocher avec les Anglais d’une drôle de manière
VIDEO - Cyril Hanouna, remonté, reproche à TF1 d'avoir envoyé Camille Combal "à l'abattoir"
Édouard Philippe en danger ? "Le premier trophée, ce sera ta tête !"
Couacs au sommet de l’Etat : Édouard Philippe « veut sortir la tête haute »
Patrick Bruel et son confinement raillés par Guy Carlier