Jean-Michel Blanquer le « fayot » : l’équipe de Quotidien se moque

·1 min de lecture

Il peut accompagner son maroquin ministériel de "la palme du fayot." Récompense qui lui est décernée ce mardi 30 mars par Julien Bellver. Dans sa traditionnelle chronique, le 19h30 Médias (et en citant un récent article du journal Le Monde), le chroniqueur de Quotidien - émission de nature moqueuse avec les puissants - révèle une récente prise de parole de Jean-Michel Blanquer, celle-ci se voulant flatteuse au sujet du président de la République, Emmanuel Macron. "Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires", a-t-il déclaré, "ce n'est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne."

Une citation toutefois tronquée : "Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne et au regard du temps important qu’il y consacre depuis plusieurs mois." Le ministre de l'Éducation nationale fait donc partie de ceux qui croient dur comme fer au mythe du "président épidémiologiste" évoqué par Le Monde. Pour un responsable de la majorité, cependant, "les louanges des courtisans, c'est pour alimenter le mythe du chef de guerre face au Covid." Le compagnon d'Anna Cabana n'est cependant pas le seul à s'imposer comme un soutien important d'Emmanuel Macron dans la gestion de cette longue crise sanitaire. Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, se prêterait lui aussi à cet exercice.

Un barrage de "courtisans" face aux critiques ? Les décisions d'Emmanuel Macron ne font pas l'unanimité. Ce mardi 30 mars, le docteur Catherine (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sharon Stone violée par son grand-père maternel : les terrifiantes confessions de la star
VIDÉO - Le Dr Jean-Paul Hamon enfonce Francis Lalanne : "On est pas obligé de jouer au con"
Les proches de Brigitte Macron inquiets après des menaces de mort sur sa famille
Audrey Pulvar en colère après la polémique des réunions "non-mixtes" : "Vous mentez et vous le savez"
Patrick Sébastien de retour : son pied de nez après son éviction