Jean-Michel Blanquer envisage déjà un retour en classe le 4 mai

Les bancs d'école resteront vides encore plusieurs semaines. Dans une interview accordée au Parisien, dimanche 22 mars, le ministre de l'Éducation nationale a indiqué qu'il n'envisageait pas une reprise des cours avant le 4 mai. "Le scénario privilégié est celui d'un retour en classe après les dernières vacances de printemps, le 4 mai, mais nous sommes évidemment tributaires de l'évolution de l'épidémie", a déclaré Jean-Michel Blanquer. Interrogé sur le baccalauréat, le ministre assure que pour l'heure, il n'y a aucune raison de s'inquiéter, même si plusieurs scénarios sont envisagés. "La principale option, c'est le passage normal du baccalauréat aux dates prévues. Mais nous travaillons sur différents scénarios en fonction de la durée du confinement. Parmi ces hypothèses, il y a effectivement la prise en compte, importante ou partielle, du contrôle continu", précise-t-il, tout en balayant l'idée de toute clémence des examinateurs lors du concours.

>> A lire aussi - L’astuce très originale d’un lycéen de l’Essonne pour sécher les cours

Sur une possible réduction des vacances d'été, Jean-Michel Blanquer affirme que ce n'est aucunement envisagé. "Non, le but n'est pas de toucher aux vacances. Une fausse lettre sur ce sujet a circulé vendredi, avec une fausse signature. J'ai porté plainte pour identifier les auteurs de ce faux", explique-t-il dans les colonnes du Parisien.

>> A lire aussi - Coronavirus : "50 à 70%" des Français seront "probablement" contaminés, estime Jean-Michel Blanquer

Tous les élèves vont être contactés

Questionné sur le système de continuité pédagogique mis en place depuis le début du confinement, le ministre de l'Éducation reconnaît quelques difficultés, mais reste très optimiste. "Le site 'Ma classe à la maison' connaît un premier succès. Un professeur sur quatre le pratique aujourd'hui. Il vient en complément des cours que les professeurs préparent pour leurs élèves (...). Pour qu'aucun élève ne reste au bord du chemin, nous allons aussi téléphoner chaque

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le permis de conduire pourrait être suspendu en cas de violation du confinement
Handicall : "Nous privilégions un management de proximité"
Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté
Le coronavirus fera souffrir l’économie mondiale pendant des années, avertit l’OCDE
Un pharmacien lyonnais interpellé pour avoir vendu illégalement des masques