Jean-Michel Blanquer accablé : “Les sites porno ont de meilleurs informaticiens que l’Education nationale”

Jean-Michel Blanquer fait partie des ministres en première ligne face à la crise qui est en train de se jouer. Le 12 mars dernier, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français et a annoncé plusieurs mesures, dont la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités "jusqu'à nouvel ordre". Ainsi, depuis le début du confinement, tous les élèves ont appris à étudier et suivre des cours à distance grâce à une plateforme du CNED baptisée "Ma classe à la maison". Le ministre de l’Éducation nationale, qui pensait bien faire en mettant en place ce système, a toutefois été confronté à quelques difficultés. En raison des trop nombreuses connexions instantanées, l'accès au site a été saturé à plusieurs reprises. Ce qui n'a pas manqué d'inquiéter les parents, toujours incertains quant à la reprise des cours... Selon l'ingénieur Stéphane Bortzmeyer, qui s'est confié dans les colonnes de L'Obs ce jeudi 9 avril, ce "bug" aurait dû être anticipé : "C'est d'abord un site mal conçu qui s'est écroulé sous la charge, alors qu'on aurait dû l'anticiper", a-t-il affirmé.

Depuis le début du confinement, des sites en tout genre ont été très largement consultés. En premier lieu, Wikipedia qui a "tenu le choc" face aux connexions massives, et, plus étonnant, les sites pornographiques, qui n'ont, eux non plus, pas rencontré de problèmes au niveau de leur service. "Autrement dit, Wikipedia et les sites porno ont de meilleures informaticiens que l’Éducation nationale !", a plaisanté l'ingénieur

Retrouvez cet article sur GALA

Gilles Bouleau “l’urgentiste du 20-heures” de TF1 : cette préoccupation familiale qui l’aide à tenir
Rebondissement dans l'affaire Daval : pourquoi Jonathann ne sera pas jugé comme prévu
PHOTOS - Alain Delon (Les Aventuriers) : qui sont les femmes de sa vie ?
"Une folie passagère" : Roselyne Bachelot, réhabilitée, n'est pas dupe de ce qui l'attend
PHOTO - Camille Lacourt et Alice Detollenaere confinés… en petite tenue : ce cliché qui met le feu à la toile